Enzo Bianchi, fondateur de Bose

Enzo Bianchi, prieur de Bose
Enzo Bianchi, prieur de Bose

Bose, juin 2013

Enzo Bianchi est né à Castel Boglione dans le Monferrato (Piémont) le 3 mars 1943. Après des études à la Faculté d'Économie et de Commerce de l'Université de Turin, à la fin de 1965, il se rend  à Bose, un hameau abandonné de la commune de Magnano sur la Serra d'Ivrea, avec l'intention d'y donner naissance à une communauté monastique. Rejoint en 1968 par les premiers frères et les premières sœurs, il a écrit la règle de la communauté. Il est aujourd'hui encore prieur de la communauté, qui compte désormais environ quatre-vingts membres, tant frères que sœurs de cinq différentes nationalités, et est présente, hormis à Bose, également à Jérusalem (Israël), à Ostuni (Pouilles), à Assise (Ombrie), à Cellole-San Giminiano (Toscane) et à Civitella San Paolo (Rome).

En 1983, il a fondé la maison d'édition Edizioni Qiqajon Comunità di Bose, qui publie des textes de spiritualité biblique, patristique et monastique. En août 2003, il a fait partie de la délégation que le pape Jean-Paul II a envoyé à Moscou pour porter au patriarche Alexis l'icône dela Mère de Dieu de Kazan. Il a participé comme "expert" nommé par le pape Benoît XVI au Synode des évêques sur la Parole de Dieu (octobre 2008) et au Synode des évêques sur la nouvelle évangélsation (octobre 2012). En 2014, le pape François l'a nommé consulteur du Conseil pontifical pour l'unité des chrétiens. La même année il est devenu citoyen honoraire de la Vallée d'Aoste et de Nizza Monferrato.

Enzo Bianchi est:

  • Consulteur du Conseil pontifical pour l'unité des chrétiens
  • Membre de l’ Académie Internationale des Sciences Religieuses (Bruxelles)
  • Membre de l’ International Council of Christians and Jews (Londres)
  • Membre de la rédaction de la revue théologique internationale Concilium
  • Membre de la rédaction de la revue biblique Parola Spirito e Vita, dont il a été directeur jusqu'en 2005
  • Membre du Conseil de gestion du comité catholique pour la collaboration culturelle du Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétien

En 2007, il a reçu le “Premio Grinzane Terra d’Otranto”; en 2009 il obtient le “Premio Cesare Pavese” et le “Premio Cesare Angelini” pour le livre Il pane di ieri (Le pain d'hier); en2013 le “Premio internazionale della pace”, en 2014 le “Premio Artusi”.